Site 100% dédié aux Bouledogues Français

Santé du chien : Les 5 dangers de la neige.

Vous avez certainement remarqué que le vôtre était particulièrement friand de neige. Comme la majorité des races, le chien aime la neige : faire des roulades, courir, se promener et même manger la neige.

La neige, qui à première vue nous paraît inoffensive, présente néanmoins quelques “dangers” pour la santé de votre chien. Il est important d’en avoir conscience et de connaître les différents risques pour pouvoir l’en protéger et lui permettre de profiter de ce nouvel élément en toute sécurité.

Dans cet article, nous vous donnerons les risques liés à la neige (ingestion, voie cutanée, température basse etc.) pour vous aider à protéger votre chien tout en le laissant s’amuser !

Bonne lecture!

Votre chien mange de la neige.

L’ingestion de neige est fréquente lorsque le chien joue dehors. Si votre chien en mange un peu, ce n’est pas grave. Là où cela peut devenir dangereux pour sa santé est si le chien en ingère une grande quantité (proportionnellement à sa taille !).

L’ingestion répétée de neige provoque des troubles digestifs entraînant diarrhées et vomissements. C’est ce que l’on appelle une gastrite.

Si vous habitez en ville, la neige est d’autant plus dangereuse puisqu’elle est polluée par les échappements des véhicules et du sel est déposé dessus pour la faire fondre. Ces deux composants, ingérés par votre chien, peuvent provoquer de graves troubles digestifs.

Le dépôt de sel pour déneiger les trottoirs et les routes.

Si vous résidez dans une ville où la neige est fréquente en hiver, vous savez qu’on utilise du sel pour déneiger les trottoirs et les routes. Le sel permet de faire fondre la neige et donc d’éviter les plaques de verglas.

Le sel de déneigement provoque des irritations cutanées, notamment au niveau des pattes : doigts et coussinets. Pour retirer cet excédent de sel et pour faire sa toilette, le chien se lèche les pattes aggravant ainsi l’irritation.

Pour éviter cela, nous vous invitons à rincer les pattes de votre chien à l’eau claire. Cela permet de retirer le sel présent sur ses pattes et limite les irritations des coussinets.

En plus d’être vigilant quant au sel sous les pattes de votre chien, il faut veiller à ce que celui-ci n’en ingère pas. En rinçant ses pattes à l’eau, vous lui évitez de se lécher et d’en ingérer. En effet, le sel de déneigement peut entraîner une intoxication provoquant diarrhée, maux de ventre, vomissements.

Pour éviter ces désagréments et protéger sa santé, des chaussures et chaussons spécialement conçus pour les chiens existent et permettent de le protéger. Ses pattes restent bien au sec, ne sont pas irritées et la santé de votre chien est préservée.

Attention à la réverbération du soleil sur la neige.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le soleil qui se “reflète” sur la neige peut entraîner des atteintes oculaires importantes. Cela s’appelle l’ophtalmie des neiges. Cette pathologie est provoquée par la réverbération du soleil sur la neige. Cette pathologie, existante chez l’Homme, n’a jamais été totalement prouvée pour le chien mais d’autres atteintes oculaires semblables ont néanmoins pu être détectées, notamment chez les chiens d’avalanche.

Le rayonnement UV étant plus fort à la montagne, certains chiens peuvent être victimes de cette forte réverbération.

L’antigel des voitures est un poison pour le chien.

L’antigel utilisé pour les radiateurs des voitures, particulièrement présent en milieu urbain, est un véritable poison pour le chien. Certains conducteurs vident l’excédent d’antigel dans le caniveau ou, par mégarde, certaines gouttes tombent dans la neige.

L’antigel a une odeur et un goût sucré appréciés par le chien. Attiré par cela, le chien peut en ingérer et les conséquences sont alors terribles : convulsions et troubles cardiaques sont au rendez-vous… L’ingestion d’antigel peut être fatale pour le chien. Si vous vous promenez en ville avec votre chien, soyez vigilant lorsque celui-ci s’approche pour sentir quelque chose. Il ne doit pas en ingérer.

La pratique intensive d’un sport d’hiver.

Si vous avez envie de partir un après-midi en raquettes avec votre chien, faire du ski de fond ou tout autre sport semblable, sachez que vous ne pouvez pas emmener votre chien sans préparation préalable.

Comme pour un humain, si l’endurance de votre chien n’est pas travaillée toute l’année, votre chien n’aura pas plus d’endurance en été qu’en hiver. L’endurance, c’est comme tout, ça se travaille. Il faut donc habituer votre chien d’une manière progressive.

Le chien, par nature et particulièrement certaines races comme le Groenlandais, le Samoyède, le Malamute etc., est tout à fait capable de pratiquer un sport même dans la neige. À condition de l’avoir entraîné avant !

L’endurance d’un chien se travaille toute l’année. Il faut commencer par de courtes distances et augmenter progressivement l’intensité du sport pour l’habituer.

Il ne faut jamais emmener un chien en ski de fond, pendant plusieurs kilomètres, s’il n’a jamais reçu l’entraînement nécessaire.

L’alimentation doit également être surveillée. Un chien qui pratique beaucoup de sport doit manger plus que sa ration. Celle-ci doit être augmentée de 20 à 30% pour lui permettre d’avoir des forces, pour fournir un effort intense et pour lutter contre le froid.

Si vous avez des doutes sur les quantités, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre vétérinaire.

Vous savez maintenant quoi faire pour protéger votre chien de la neige et surtout des produits que l’Homme utilise pour le déneigement et lutter contre le givre comme le sel et l’antigel.

Soyez vigilant, surveillez votre chien et tout se passera bien !

Et vous, avez-vous de la neige chez vous ? En grande quantité ? Que faites-vous pour protéger votre chien pendant la période hivernale ?

Racontez-nous tout, partagez votre expérience avec les autres membres de la communauté ! Tous les conseils sont bons à prendre ! Entraidons-nous pour protéger nos petits compagnons à quatre pattes !

Laissez un commentaire





sur la santé de

           votre chien