Site 100% dédié aux Bouledogues Français

Les chiens d’assistance, comment sont-ils éduqués ?

Nous le savons déjà, le chien est un formidable compagnon de vie. Avec cette joie de vivre, ses petites humeurs bien à lui, ses yeux doux et sa grande intelligence, on les aime tellement ! Ce sont, pour nous, des membres de la famille !

Cependant, cet Être exceptionnel est bien plus qu’un animal de compagnie. Pour certaines personnes, il est leurs yeux, leurs oreilles et même leurs mains ! Nous voulons bien sûr parler du chien d’assistance éduqué spécialement pour soutenir, au quotidien, des personnes en situation de handicap.

Dans cet article, nous allons vous faire découvrir le quotidien du chien d’assistance, depuis sa naissance jusqu’à l’arrivée chez son propriétaire définitif en passant par les familles d’accueil.

Bonne lecture !

Qu’est-ce qu’un chien d’assistance ?

Un chien d’assistance est un chien élevé et éduqué dans le but de lui apprendre à aider et soutenir les personnes en situation de handicap. Dans cet objectif, le chien suit une formation spéciale qui s’étend sur plusieurs années et se compose de plusieurs étapes. L’éducation qu’il va recevoir est faite pour lui apprendre à savoir répondre à un certain nombre de demandes : moteur, mentale ou physique.

En plus du devoir d’assistance qui lui incombe, le chien est une véritable compagnie pour la personne qui l’adopte. Contrairement aux chiens de compagnie “habituel” (si nous pouvons dire cela), le chien d’assistance est plus indépendant et se positionne comme soutien envers son maître dans le but de l’aider au quotidien. Le chien d’assistance aide la personne handicapée à affronter le quotidien, l’environnement qui l’entoure. Il faut savoir que le chien d’assistance n’est pas un soutien réservé aux personnes adultes. Le chien d’assistance peut aussi être assigné à un enfant handicapé pour l’aider à développer sa socialisation par exemple.

À ne pas confondre avec le chien guide d’aveugle.

Le chien d’assistance n’est pas à confondre avec le chien guide d’aveugle qui reçoit une éducation tout à fait différente. Ces chiens sont les seuls aptes à accompagner les personnes malvoyantes ou non voyantes. L’éducation qu’ils suivent est tout aussi poussée, voire plus, pour être capable de répondre à un grand nombre de demandes.

Les races de chien d’assistance.

Ce sont le Labrador ainsi que le Golden Retriever qui sont le plus représentés parmi les chiens d’assistance.

Ces races sont naturellement sociables et proches de l’homme, très à l’écoute. Le Labrador et le Golden savent se montrer patient, obéissent bien aux consignes et sont connus pour leur gentillesse et leur douceur. Le caractère de ces chiens est parfait pour faire le lien entre la personne handicapée et “le monde extérieur”.

Guide santé

Comment sont éduqués les chiens d’assistance ?

Tous les chiens ne sont pas capables de devenir chiens d’assistance. Une sélection minutieuse est nécessaire car le chien doit posséder un caractère malléable, sans agressivité. Les conditions d’entrée sont assez strictes puisque la vie d’une personne en situation de handicap en dépend.

La formation du chien commence dès son plus jeune âge et se déroule dans un ordre bien précis d’étapes strictes et obligatoires.

La sélection des chiots.

C’est auprès d’éleveurs canins renommés que sont sélectionnés les chiots. Toute la lignée doit-être inscrite au LOF (Livre des Origines Français) dans l’optique d’éviter, au maximum, les tares et pathologies génétiques propres à ces races.

Les chiots sont ensuite sélectionnés en fonction de leur caractère. Ils ne doivent pas être peureux, craintifs, trop dominants ou solitaires.

L’arrivée en famille d’accueil.

Dès l’âge de 7 semaines, le chiot rejoint sa famille d’accueil pour une durée de 16 mois. Le rôle de la famille d’accueil est essentiel puisqu’elle a pour mission de sociabiliser le chien et de prendre en charge sa pré-éducation. L’animal doit être le plus équilibré possible et préparé à intégrer la société.

Le chiot commence par apprendre environ 30 ordres simples dont les basiques : assis, couché, au pied, pas bouger etc. La famille d’accueil doit habituer le chiot/jeune chien au bruit, à la foule, aux lieux publics et transports comme le bus, le train, la voiture etc.

Il est également primordial que le chien soit habitué au contact humain par le biais de câlin, de promenade, de jeux…

Cette mission importante est très bien encadrée puisque la famille d’accueil est constamment suivie par un éducateur canin.

L’apprentissage se poursuit dans le centre de formation.

À la fin de cette période de 16 mois, le jeune chien rejoint un centre spécialisé où un éducateur va continuer son éducation. Le chien rejoint une équipe de chiens en formation. Pendant 6 mois supplémentaires, le jeune chien va suivre des séances d’entraînement par le jeu. Les chiens apprennent très bien par le jeu, ils sont plus enthousiastes avec ces méthodes éducatives !

La formation des chiens d’assistance respecte naturellement leur cycle biologique, physiologique et psychologique.

Un chien d’assistance est “diplômé” uniquement lorsque celui-ci sait répondre parfaitement à tous les ordres appris depuis sa naissance.

Le jeune chien rejoint sa nouvelle famille.

Après avoir suivi sa formation d’éducation, le jeune chien n’est pas attribué comme cela à une personne. Des tests sont effectués entre plusieurs chiens pour permettre au futur propriétaire de choisir le chien qui lui correspond le mieux et inversement ; puisque le chien choisit également son maître ! Ce n’est jamais à sens unique.

Et parce que toutes les personnes handicapées ne sont pas habituées aux chiens, le futur maître va suivre des cours sur l’éducation des chiens, le rôle qu’il aura auprès de lui, son fonctionnement au quotidien ainsi que ses besoins naturels.

Après cela, le nouveau “couple” maître/chien n’est pas laissé seul puisqu’un dernier test est effectué pour vérifier que tout concorde et que la relation se passe bien, autant du côté du maître que celui du chien. Par la suite, un éducateur canin continuera de suivre le “couple” aussi longtemps que cela est nécessaire et pourra même être amené à faire des “ajustements” sur le comportement du chien si cela est nécessaire.

Voilà, vous savez maintenant l’essentiel sur l’éducation des chiens d’assistance.

Bien entendu, tous les points n’ont pas été abordés dans cet article mais l’essentiel est là. Un chien d’assistance ne le devient pas sur un claquement de doigts puisqu’il faut compter, environ, 2 ans pour “former” un chien d’assistance.

Pour les chiens guides d’aveugle, la formation est sensiblement la même, la procédure est semblable mais ils ne sont pas formés dans les mêmes centres que les chiens d’assistance puisque leur mission est différente. L’apprentissage n’est pas tout à fait le même si beaucoup de points concordent.

Saviez-vous que cela prenait autant de temps pour éduquer un chien d’assistance ? Avez-vous déjà eu l’occasion d’être famille d’accueil pour les chiens d’assistance ?

Nous sommes curieux de recevoir vos commentaires au sujet de cet article passionnant ! N’hésitez pas à nous écrire pour nous partager votre ressenti, votre histoire ou vos anecdotes 🙂

Laissez un commentaire





sur la santé de

           votre chien