Site 100% dédié aux Bouledogues Français

Se séparer de son chien : Les précautions à prendre

abandon

Mise en garde : Il y a parfois des sujets qui fâchent. Mais ne pas en parler ne va pas les résoudre. L’équipe LovelyBouledogue n’incite en aucun cas à se séparer d’un animal ! Mais si par malheur vous êtes dans l’obligation de passer par là, nous souhaitons que cela soit fait dans les meilleures conditions pour l’animal. Merci de votre compréhension.

Avoir un chien est une aventure intéressante, mais aussi un lot de responsabilités. Aussi, on peut être amené à se séparer de son chien à un moment donné. Cela peut être pour diverses raisons notamment un manque de temps, un problème de santé, un déplacement à l’étranger, etc. Dès lors, quelles que soient la situation et la raison, il existe toute une procédure à suivre pour donner son chien. Que vous fassiez un don de chien à un parent, à un ami, un voisin ou une association, quelques règles et obligations sont à respecter. Voici pour vous aider les précautions pour don de chien à prendre pour rester dans la légalité.

Les raisons qui poussent un maitre à se séparer de son chien

Plusieurs raisons peuvent pousser une personne à se séparer de son fidèle compagnon et parmi celles-ci, on peut citer l’hospitalisation. En effet, dans le cas où vous êtes malade et devez être hospitalisé pour une longue période, vous serez amenés à donner votre chien afin que ce dernier ne reste pas tout seul. Vous pouvez aussi faire un don de chien à un parent dans le cas où vous déménagez pour une autre ville ou dans un logement plus petit incompatible aux besoins de votre animal de compagnie.

Une autre raison qui peut pousser à donner son chien est le manque de temps à passer avec ce dernier ou encore le manque de moyens pour subvenir à ses besoins. En fonction de la race canine que vous possédez, il vous faudra lui consacrer du temps et si vous n’en avez pas, il faudra vous séparer de votre chien. De même, si vous traversez une crise financière passagère et que vous ne pouvez pas subvenir aux besoins de votre chien, le donner sera recommandé. Donner son chien peut être une décision inévitable, légitime ou réfléchie et dans tous les cas, cela sera émotionnellement difficile. Le but de ce don est surtout avant tout de ne pas rendre son compagnon malheureux.

Guide santé

Les obligations légales à remplir avant de donner son chien

Avant de chercher une famille pour adopter mon bouledogue, il faut s’acquitter de plusieurs obligations, dont l’identification du chien à céder. Pour un chien à donner particulier, il est obligatoire qu’il soit identifié par une puce électronique ou un tatouage. Cette identification permettra d’enregistrer votre chien dans le Fichier National et une carte d’identification vous sera attribuée. Ce certificat de donation de chien devra être signé par le nouveau propriétaire et sera adressé à l’ICAD.

En plus de l’identification du chien, le chien cédé devra posséder un carnet de santé ou un certificat de bonne santé. Dans le contrat de cession, les coordonnées (noms et adresses) de l’ancien propriétaire et celles du nouveau devront être clairement visibles ainsi que toutes informations (race, date de naissance, sexe, pedigree, etc.) pouvant identifier le bébé crapule à donner.

Le don de chien à un particulier

Le don de chien de particulier à particulier est possible et même recommandé pour le bien-être de votre animal. À cet effet, vous pouvez le confier à un parent proche, à un ami, un voisin, un collègue ou poster des annonces (dans les commerces de proximité ou en ligne). Il est préférable de donner son chien à une connaissance pour pouvoir prendre de ses nouvelles à tout moment. Lorsque vous confiez votre animal à un inconnu, il est conseillé d’en savoir davantage sur ses motivations à adopter un bouledogue français. Vous devez aussi si possible visiter la future demeure de votre chien pour être sûr qu’elle réunit les conditions idéales pour son épanouissement.

Donner son chien à une association ou un refuge

Si vous ne voulez pas procéder à une recherche de personne qui veut un chien, vous pouvez toujours opter pour une association ou un refuge. Nombreuses sont les associations prêtes à accueillir votre chien et à le placer dans une famille d’accueil. Le but d’une association ici sera de faciliter la transition et d’éviter que votre chien ne finisse dans un refuge. L’association est recommandée dans les cas où vous êtes dans une situation d’urgence ou si n’avez pas le temps de trouver un preneur pour votre chien. Dans tous les cas, vous devez choisir une association capable de bien prendre soin de votre chien. Si possible, optez pour une association locale pour faciliter le don de chien de race. Adressez-vous aussi à une association spécifique à la race de votre chien pour optimiser son adoption.

Donner son chien à un refuge est envisageable, quoique peu recommandé. De nombreux refuges sont des recueils pour les animaux, mais ils donnent plus le sentiment d’être une prison pour chien. En effet, en confiant votre chien à un refuge, celui-ci se retrouvera derrière les barreaux et passera un séjour pas très agréable dans des conditions de vie peu attrayantes. De plus, la plupart des refuges sont toujours bondés et certains chiens sont euthanasiés pour faire de l’espace. Ainsi, si vous envisagez le refuge pour chien, cette solution devra intervenir en dernier recours.

Des frais à prévoir pour un don à une association ou un refuge

Le don d’un chien à une association est sujet à des frais qui varient selon l’organisme. En général, les frais pour une association tournent autour de 60 euros. À défaut de payer ces frais, vous avez la possibilité de négocier avec l’association et établir des conditions de don. Ainsi, vous pourrez aider l’association à trouver une famille d’adoption pour votre chien.

Dans le cas où vous optez pour un don de chien à un refuge, vous aurez également à vous acquitter de certains frais. Vous serez donc amenés à payer des sommes symboliques d’environ 10 euros ou encore des frais plus exorbitants pouvant atteindre 150 euros. L’idéal est de contacter le refuge pour connaitre le montant à payer et éviter toute surprise.

Après avoir pris rendez-vous avec l’association ou le refuge et cédé le chien, un contrat d’abandon ou attestation de donation d’un chien devra être signé. Dans tous les cas, il vous est interdit d’abandonner votre chien dans la rue sans maître. Un tel acte est passible d’une peine d’emprisonnement de 2 ans et d’une amende de 30 000 euros.

Laissez un commentaire





sur la santé de

           votre chien