Site 100% dédié aux Bouledogues Français

Mon chien boite

Souvent signe de douleur, parfois associée à un problème orthopédique, les boiteries chez le chien peuvent avoir des causes variées. Venez découvrir lesquelles et comment y remédier…

Les bouledogues français sont réputés pour être des chiens très affectueux et très robustes, cependant, ils peuvent être victimes de boiterie. Selon les cas ce malaise peut avoir diverses origines qu’il est important de le diagnostiquer à temps afin de le soigner de manière appropriée. Cette difficulté relative à se déplacer convenablement est un problème qu’il faut prendre au sérieux dès les premiers signes. Le plus souvent lorsque votre chien boite vous avez la possibilité de soulager avec quelques gestes simples, mais très efficaces. L’avis et les conseils d’un spécialiste sont cependant indispensables pour résoudre de manière durable ce problème très sérieux.

Boiterie du chien : bon à savoir

Les bouledogues français encore appelés crapules sont des chiens très robuste et dynamique, comme la plupart des êtres vivants, ils peuvent être sujets à une boiterie qui selon le cas peut être légère ou aiguë. La boiterie chez le chien est tout simplement une difficulté du chien à bien marcher, elle résulte forcément d’un problème de santé qu’il faut très vite diagnostiquer.

Il faut par conséquent être attentif et pouvoir très vite détecter si votre crapule souffre d’une boiterie de la ou des pattes avant ou arrières. Ensuite, il faut également déterminer si le malaise est modéré c’est-à-dire que le chien boite, mais peut encore poser la patte au sol de manière plus ou moins brève ou si le malaise est sévère.

La boiterie peut survenir de manière brutale et augmenter progressivement de manière à devenir aiguë ou chronique. Il faut donc être particulièrement attentif à votre bouledogue français pour pouvoir très rapidement détecter cette gêne et ainsi agir avant qu’il ne soit trop tard pour votre chien. La boiterie de votre crapule peut être avoir des origines et des causes diverses.

Guide santé

Origine et causes de la boiterie

Un chien qui boite, ça n’a rien de rassurant, résoudre ce problème le plus tôt possible est donc très important pour éviter que la situation empire. Les origines et les causes de la boiterie de votre crapule peuvent être diverses, généralement, on distingue la boiterie d’origine traumatique ou d’origine non traumatique. Chacune de ces origines peut avoir différentes causes.

La boiterie d’origine traumatique est généralement causée par divers accidents qui peuvent survenir à tout moment. On peut citer des accidents tels que : une fracture, une luxation, une blessure profonde de la griffe ou des coussinets, une entorse, etc. Il est très important de savoir que les causes sus-citées peuvent toucher une ou plusieurs pattes, tant les pattes avant que les pattes postérieures.

Pour ce qui est de la boiterie d’origine non traumatique, la gêne peut être causée par des problèmes de santé qui sont la plupart du temps spécifique à la crapule. On peut ainsi citer plusieurs causes possibles comme ; une tendinite de l’épaule ou une ostéochondrose de l’épaule (patte avant), une arthrose, un cancer des os, une dysplasie de la hanche, une affection neurologique.

Les conséquences de la boiterie

La boiterie d’une crapule est quelle qu’en soit l’origine et la cause, une mauvaise nouvelle tant pour lui que pour vous, en effet, cette situation aussi anodine qu’elle puisse paraitre peut finir à avoir des conséquences graves. Il est évident que lorsque votre chien boite, cela se remarque très facilement par cette difficulté à se déplacer aisément.

La première conséquence de ce problème très sérieux est le fait que votre bouledogue français ne soit plus apte à se déplacer aisément. Quand on connait le dynamisme de ces chiens, il parait évident qu’une patte qui boitille nuit gravement à la mobilité de cet adorable toutou. Plus le problème persiste et met long, plus les conséquences peuvent être désastreuses pour le chien.

Quelle que soit l’origine ou la cause de ce malaise, il faut très vite en prendre soin, car les risques peuvent être très graves pour votre chien. Un traumatisme négligé peut très vite s’aggraver si rien n’est fait, le mal peut se généraliser sur toute la patte et aller jusqu’à immobiliser votre crapule. Il peut donc se faire amputer une patte ou au pire en mourir.

Quelques solutions

Si le chien boite, quel que soit la gravité, cela doit vous interpeller, à moins d’être vous-même vétérinaire, nous vous conseillons vivement de faire appel à un vétérinaire pour qu’il l’examine. Entre temps, nous vous recommandons de mettre votre crapule au repos complet, si vous avez la certitude que la boiterie est d’origine traumatique, vous pourrez y remédier.

Administrer deux granules homéopathiques d’Arnica 5CH chaque quart d’heure et ensuite chaque demi-heure jusqu’au soulagement de la douleur. Si vous détectez que la boiterie est causée par une plaie, museler votre chien boiteux avant toute intervention. Un nettoyage de la plaie avec de l’eau est recommandé, après l’avoir séché avec une compresse stérile, désinfectez-la avec un produit qui ne pique pas pour éviter de contrarier le chien.

En l’absence de plaie, ce traitement peut être suivi d’une friction de la patte douloureuse à l’aide d’une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée (à utiliser avec précaution). Toutes ces attentions ne doivent cependant pas vous empêcher de consulter un vétérinaire, vous devez connaitre le diagnostic de boiterie est de la compétence exclusive du vétérinaire.

Précautions importantes

Lorsque vous souhaitez prendre soin de votre crapule, il est important de savoir que ce chien bien que très robuste est également très sensible. Il ne faut surtout faire n’importe quoi pendant les soins. Certaines précautions sont donc de mises lorsque vous voudrez soulager le problème de boiterie de votre chien avec différents traitements provisoires.

L’usage de l’huile essentielle de menthe poivrée est particulièrement recommandé en complément pour soulager une boiterie d’origine traumatique sans plaie. Il faut tout de même savoir que l’usage de cette huile est fortement interdit chez une crapule femelle gestante ou allaitante. Il est formellement interdit de l’utiliser sur le corps à grande échelle, elle peut très facilement causer un choc thermique chez le chien.

Il ne faut jamais administrer à votre bouledogue français de médicaments faits à base de paracétamol, d’aspirine ou d’ibuprofène à titre d’anti-inflammatoire. Fabriqués et dosés pour les humains, ils ne sont pas adaptés à votre crapule et peuvent se révéler très toxiques pour votre chien.

Avez-vous déjà eu à traiter une boiterie ? Si oui, qu’avez-vous fait ? Racontez-nous votre histoire !

1 Comment

  1. Braidy sur 19 mai 2020 à 11 h 35 min

    Merci, je n’ai pas de problème pour l’instant avec mon boubou, mais votre article est très intéressant, ma préoccupation est de lui apprendre à nager, pas du tout gagné donc j’envisage de lui acheter un harnais bouée. Merci pour votre article.. Cordialement Véronique.

Laissez un commentaire





sur la santé de

           votre chien