Site 100% dédié aux Bouledogues Français

Anomalie du voile du palais chez le bouledogue français : quand faut-il opérer ?

Anomalie du voile du palais chez le bouledogue français

Chien brachycéphale, le bouledogue français séduit par sa bouille atypique. Toutefois, ses caractéristiques morphologiques entraînent des problèmes de santé importants.

Parmi eux, l’anomalie anatomique du voile du palais réduit  le diamètre des voies respiratoires. Quelle est cette anomalie ? Comment détecter un problème de voile du palais chez le bouledogue français ? Et surtout, quand faut-il opérer ?

Zoom sur une anomalie courante du bouledogue français.

Comment fonctionne le voile du palais ?

Le voile du palais prolonge la partie postérieure du palais osseux et porte l’épiglotte. Composé d’une membrane et de muscles, son rôle consiste à isoler les fosses nasales de la cavité buccale du chien lors de la déglutition.

Ouvert tant que le chien respire, le voile du palais se ferme lorsque le bouledogue français avale, qu’il boive ou qu’il mange.

Avec l’âge, le voile du palais du bouledogue français s’allonge au-delà de la glotte et s’engage dans le larynx vers la trachée. Susceptible à l’inflammation chronique, le voile du palais  s’épaissit.

Ainsi, le diamètre respiratoire se réduit inexorablement. La respiration du chien se fait de plus en plus courte et rapide. Les efforts inspiratoires qu’il doit fournir sont conséquents par rapport à sa corpulence.

Diagnostic : mon bouledogue français souffre-t-il d’un problème de voile du palais ?

L’importance du dépistage précoce

Un bouledogue français souffrant d’une obstruction trachéale risque des complications liées au rétrécissement de ses voies respiratoires.

Déjà fragilisé en cas de forte chaleur, le chien, gêné par son voile du palais, ne peut plus haleter correctement. Il ne régule plus sa température corporelle et se fatigue davantage.

D’ordinaire frileux en vue d’un exercice physique, le bouledogue français souffrant du syndrome du voile du palais risque de graves problèmes de santé sous effort.

Le moindre escalier à monter se transforme pour lui en une montagne à escalader. Préservez-le de tout effort physique pour maintenir son organisme suffisamment oxygéné.

Identifier les symptômes

Pour déterminer si votre bouledogue français souffre d’un allongement et/ou d’un épaississement du voile du palais, observez son comportement.

Si vous constatez des difficultés respiratoires, un essoufflement bruyant à l’effort (et au repos), des reniflements, une toux, des muqueuses qui bleuissent, consultez votre vétérinaire.

Votre bouledogue français cherche également les meilleures positions pour faciliter la respiration. Celles-ci peuvent s’avérer plutôt étranges, ce qui vous indiquera un risque potentiel.

De plus, votre chien peut souffrir de problèmes digestifs tels que des difficultés à déglutir, des éructations, des gaz, des coliques voire des vomissements.

Sous l’effet de la chaleur ou de l’effort physique, votre bouledogue français peut démontrer une fatigue disproportionnée, récupérer difficilement voire souffrir de syncopes.

Enfin, ses risques de problèmes cardiaques augmentent.

Attention : votre chien peut également souffrir de certains des symptômes précités sans que le voile du palais ne soit en cause. Ainsi, le bouledogue français souffre fréquemment de syndrome brachycéphale.

Parmi cet ensemble d’anomalies, la sténose des narines (ou narines pincées). Cette anomalie se manifeste par des symptômes similaires à l’anomalie du voile du palais. Ne posez aucun diagnostic seul. Consultez très rapidement un ou plusieurs vétérinaires.

Astuces pour aider le chien à respirer

Suite au diagnostic, vous pouvez soulager votre chien au quotidien tant que la gêne n’implique pas une urgence sanitaire. Facilitez au maximum la respiration de votre bouledogue français par de petits changements.

Réduisez la taille de ses croquettes, relevez les gamelles pour qu’il ne s’étouffe pas en déglutissant, évitez de le soumettre à l’effort.

Si malgré ces attentions, les symptômes persistent et que votre crapule est gênée dans sa vie quotidienne, l’opération devient indispensable.

Pratiquée en routine, cette intervention chirurgicale implique tout de même une anesthésie générale. Demandez l’avis d’un ou plusieurs vétérinaires. Renseignez-vous sur les procédures et posez toutes vos questions aux praticiens de santé.

Le diagnostic du vétérinaire

Pour aider le vétérinaire à poser correctement son diagnostic, il est important de lui fournir l’historique complet de votre chien. Il procède ensuite à l’examen exhaustif de votre animal et peut même réaliser ou demander une analyse de sang (pH et taux de CO2).

Sous anesthésie générale, des radiographies thoraciques et une endoscopie des voies respiratoires supérieures peuvent être conduites pour établir la présence éventuelle de lésions secondaires liées à l’anomalie du voile du palais. En cas de problèmes digestifs sévères, une endoscopie digestive permet de vérifier l’état du système digestif et le développement d’éventuelles complications.

Guide santé

Comment soigner le voile du palais du bouledogue français ?

Traitement courant

Pour soulager durablement la respiration du bouledogue français souffrant du voile du palais, une intervention chirurgicale suivie d’un traitement médical est préconisée.

L’objectif de l’opération consiste à augmenter le diamètre des voies respiratoires et à soulager la pression lors de l’inspiration.

Quand faut-il opérer ?

Pour le confort du chien et pour limiter l’apparition de complications secondaires, une intervention précoce est recommandée.

Opérer un chien âgé de 1,5 ou 2 ans maximum lui évite de développer des lésions digestives et des risques cardiaques dus à une respiration difficile.

Le déroulement de l’intervention chirurgicale

L’intervention chirurgicale peut succéder aux examens internes précités (radiographies, endoscopies) lors de la même anesthésie générale ou dans un second temps.

Deux techniques chirurgicales soignent l’anomalie du voile du palais :

– La palatoplastie terminale ou résection de la partie terminale 

– La palatoplastie folded Flap ou plastie de couverture réalisée au laser.

La seconde technique présente plusieurs avantages par rapport à la première. Réduction de l’oedème palatin postopératoire et possibilité de diminuer l’épaisseur du voile du palais épaissi pour cause inflammatoire chronique.

Le laser limite les risques d’inflammation et de douleur postopératoires. La cicatrisation est favorisée. L’absence de sutures augmente le confort du chien lors de sa convalescence.

Le bouledogue français se réveille sous oxygène et surveillance permanente. Le chien peut retrouver ses maîtres et son domicile dans les 24 à 48 heures suivant l’opération.

Après l’intervention : le traitement médical postopératoire

Suite à l’opération, la prise d’un traitement médical vise à limiter les conséquences digestives. Pendant deux mois, la prescription d’anti-acides facilite la normalisation du tractus digestif.

Si les symptômes persistent au-delà de cette durée postopératoire, consultez un vétérinaire. Il recherchera une maladie inflammatoire chronique associée.

Pour résumer, personne ne connaît mieux votre bouledogue français que vous. Votre attention est précieuse pour dépister les premiers symptômes d’une anomalie du voile du palais.

Pour que votre chien vive une vie épanouie et vous gâte par sa gentillesse, adressez-vous rapidement à un vétérinaire dès les premiers signes supposés. Il vous guidera quant à la procédure à la suivre, que ce soient des précautions au quotidien ou l’urgence d’un traitement.

7 Comments

  1. Ransy sur 25 septembre 2020 à 22 h 38 min

    Le bouledogue français de mon fils âgé d’un an et demi est décédé brutalement lundi dernier. Il avait été opéré il y a un mois du voile du palais et de la sténose des narines.
    Après avoir marché environ 300 m il s’est immobilisé. Mon fils l’a pris dans ses bras. Il s’est vidé de ses excréments et raide mort …
    Mon fils a tenté un massage cardiaque et bouche à bouche …. En vain 😢
    Il faut préciser que Tanos sortait juste de chez le vétérinaire pour ablation de fils à l’oreille ! Le vétérinaire a dit à mon fils qu’il avait dû être stressé de marcher dans la rue!
    Ça me parait tellement léger comme explications ….
    Quelqu’un a t il vécu cette triste expérience?

  2. Anne-Marie J. Tougas sur 31 décembre 2020 à 2 h 21 min

    Ça N’A AUCUN SENS!!!
    Cette pauvre race de bouledogue comme presque tous les bouledogues ont de graves tares génétiques qui finissent par graisser les poches des vétérinaires.

    Nous devrions plutôt contribuer à éteindre la race et éviter que ces pauvres bêtes souffrent inutilement.

    L’être humain transforme tout dans le but de plaire à ses usages.
    C’est un drame pour ces chiens victimes de transformations génétiques inhumaines.

    HORRIBLE!!!!

    • Elisabeth letertre sur 9 janvier 2021 à 12 h 38 min

      Je ne veux pas vous contredire mais mon bouledoo français va avoir 13 ans et n a aucun problème de santé

      • Isabelle Guerineau sur 25 janvier 2021 à 13 h 34 min

        Bonjour,
        Jai un terrier de boston, il a un et demi, Est ce que vous l avez fait opérer du voile du palais? Le vétérinaire me le recommande.
        Je me renseigne.
        I Guerineau

    • Barulo sur 12 février 2021 à 18 h 46 min

      Ce qui n’a aucun sens c’est de vous laisser écrire des inepties pareils..

  3. P.FIED sur 8 janvier 2021 à 11 h 34 min

    Ce n’est pas la race qu’il faut éteindre, mais tous les particuliers et certains éleveurs véreux, qui reproduisent à foison sans aucun contrôle.
    Dès qu’ils ont une femelle et un mâle, dont on ne connait pas les origines, on arrive aujourd’hui à trouver nombre de bouledogues qui vivent avec cette anomalie.
    Les éleveurs que l’ont rencontre en expos canine, sont tenues d’améliorer la race, avec le concours de la SCC (Ste Centrale Canine) et le Club de Race et ça depuis des années.
    On connait les origines et on sait d’où proviennent les chiots : pas de surprise.
    Malheureusement, le Bouledogues français est victime de son succès, comme l’ont été les cockers, les caniches, ect, avant lui !

  4. Jeremy sur 29 janvier 2021 à 17 h 47 min

    Bonjour j’ai déjà fait opérer mon boubou du voile du palé quand il avait 1 ans et demi et là il a 7 ans il y re ronfle comme avant … est ce possible que sa repousse ? Faudrai t’il une deuxième opération ? Est resonnable à son âge? Merci

Laissez un commentaire





sur la santé de

           votre chien