Site 100% dédié aux Bouledogues Français

Adoption d’un Bouledogue Français : les 10 premiers jours

Bilan 10 jours
Pixie qui vient de se réveiller

10 jours avec un chiot : Le bilan

Voilà maintenant 10 jours que Pixie est entré dans notre vie. Ce petit gabarit a pris très vite une place énorme dans notre quotidien, où nous avons réorganisé notre temps et notre espace pour nous adapter à ses besoins (et ses mâchoires). Vous trouverez ci-dessous le détail de ce chamboulement.

Retrouvez nos autres témoignages ici : 

  1. C’est décidé, nous allons adopter ! (LIEN)
  2. Les 24 premières heures ! (LIEN)
  3. Les 10 premiers jours (LIEN)
  4. Bilan au bout d’un mois (LIEN)



  1. C’est décidé, nous allons adopter ! (LIEN)
  2. Les 24 premières heures ! (LIEN)

Un vrai chamboulement

S’il y a bien une chose que j’ai remarqué, c’est qu’avec l’arrivée d’une crapule à la maison, l’un des instincts développé lorsque l’on devient parent redevient un réflexe lorsque l’on adopte un chiot : « S’il ne fait pas de bruit, c’est qu’il fait une bêtise« . Et franchement, bébé ou chiot, même combat !

Petit Bouledogue Français de 2 mois et demi, Pixie est une vraie chipie ! Très vive et joueuse, et met l’animation dans la maison. De ses positions improbables dans son panier, à ses crises de folie à sauter sur tout ce qui bouge, Pixie est un spectacle permanent que l’on pourrait regarder à longueur de journée.

Les balades

Notre rythme de vie est actuellement cadencé par les sorties dans le jardin pour lui permette de faire ses besoins. Le réveil a été avancé afin de lui permettre de se soulager plus rapidement le matin venu. Pas de chances pour nous, il fait un temps pourri en ce moment sur le Bassin d’Arcachon.

Malgré la pluie et le vent, les pauses pipis sont rythmées par le quotidien : Après chaque sieste, 20 minutes après s’être hydratée, ou juste après avoir joué. Bref on sort tout le temps. Mademoiselle Pixie fait parfois la fine bouche lorsque le temps est vraiment mauvais. C’est là que nous avons confirmé le caractère têtu de la bête. Pas de chance, je suis plus têtu qu’elle 🙂

Chaque fois qu’elle fait ses besoins à l’extérieur, elle est récompensée par des friandises ainsi qu’un compliment théâtral. Les voisins n’en peuvent plus… Pas grave, car au bout de 10 jours, nous remarquons une légère évolution dans le comportement de notre paupiette, qui arrive mieux à se contrôler. Il y a encore des accidents, évidement, mais il arrive qu’on parte 2 heures sans qu’un seul accident ne soit constaté à notre retour. Nous sommes fiers d’elle !

Enfin nous nous couchons un peu plus tard pour lui permettre également de se soulager avant la nuit.

Une première balade sur la plage lui a permis de découvrir un espace de jeux immense. Pas de chances pour elle, le temps n’était pas de la partie. Même avec un manteau qui la tenait au chaud, nous avons écourté la balade au bout de 30 minutes.

La nourriture

Nous continuons de lui donner les croquettes que l’éleveur lui donnait, le temps que l’on finalise notre comparatif sur les croquettes du commerce. Comme elle les apprécie et que cela ne semble pas lui poser de soucis de santé, nous n’avions pas prévus de changement dans l’immédiat. Mais l’odeur de ses flatulences nous poussent à changer d’avis… Il y en a peu, mais nous sommes rapidement mis au courant lorsqu’elle en a !

Sur le paquet de croquettes, il y a des recommandations en fonction de l’âge du chien. Pour Pixie, il faudrait 165gr sur une journée. Or elle n’en consomme pas la totalité. Du coup, nous laissons la gamelle en permanence à disposition. Je ne sais pas si c’est ne bonne chose, mais pour le moment nous continuerons de faire ainsi car cela nous arrange. Pour un chiot glouton, je préconiserait de rationner à 3 fois par jour. Mais pour un chiot comme Pixie, qui ne mange pas autant, je ne vois pas l’intérêt de la restreindre.

Les soins

À part la prise d’un rendez-vous chez le vétérinaire pour un rappel de vaccin+Rage, nous n’avons rien eu de ce côté.

Nous lui avons juste donné un bain au début, ou tout s’était bien passé. Elle apprécie l’eau, c’est une bonne nouvelle. Si votre chiot n’est pas friand des douches/bains, allez-y en douceur. Une patte, puis une autre, une friandise pour le féliciter, et on recommence, une patte, puis l’autre, etc. Il faut que le chien s’y habitue et perçoive le bain comme un moment complice plutôt qu’un calvaire.

Les jouets

Au moment où j’écris ces lignes, elle joue avec une bouteille d’evian en plastique. C’est son jouet préféré. Ça coûte pas cher, et c’est hyper efficace. Évidement, enlevez tout ce qui peut se détacher, sous peine de la blesser/étouffer. (Par contre le bruit est pénible, mais quand on aime, …)

Sinon elle a des jouets de chiens : 2 balles de tennis, une corde à nœud, un Kong, et une brosse à dent à mâchouiller.

En fait, pour l’occuper, tout est bon. C’est pas compliqué, si l’on cherche quelque chose à la maison, notre premier réflexe est de regarder dans son panier. Là, par exemple, elle m’a piqué un chausson, et l’a planqué dans son panier. Idem pour les chaussons de mon fils. La serpillière y repose également… Il n’y a plus de place dans son panier tellement il y a des objets hétéroclites. Au moins elle ne s’ennuie pas ! Nous nous sommes vite adapté à ces chapardages, et avons enlevé du salon tout ce qui est fragile ou qui pourrait la blesser. Et fiston a très vite appris à ranger ses jouets ! Avoir un chiot est bien plus efficace que les traditionnels « Ranges tes jouets ! ».

Guide santé

Les vêtements

Nous avons fait une balade sur la plage ce week-end avec Pixie, c’était sa première vraie sortie. Le vent et l’air frais étant bien présent, nous l’avons habillé chaudement avec le manteau à capuche. On a bien vu l’efficacité du manteau ! Elle n’a pas eu froid durant les 30 minutes de balade. L’air vivifiant de la mer a rapidement eu raison de notre crapule, qui a terminé dans nos bras et s’est vite endormie, après avoir bien trotté dans le sable.

Dans le jardin, lors des pauses pipi, si le temps est vraiment mauvais, elle porte le coupe-vent « The Dog Face » taille M. Pratique et léger, cela ne la gène pas dans ses mouvements pour jouer et faire ses besoins. En bonus, elle ne rentre pas mouillée 😉

L’environnement

Notre salon d’environ 40m2 est son terrain de jeu. Donc tout est bon pour être testé par ses mâchoires. Pieds de chaises, angles du canapé, magazines, tout y passe… Nous avions pourtant épuré la pièce, en enlevant ou rehaussant le maximum d’objets, câbles et autre distractions, mais il y aura toujours des coups de crocs pour tester ou se faire les dents.

Nous lui avons mis 2 paniers à sa disposition (L’arc-en-ciel et l’apaisant). Un au pied de ma chérie là où elle travaille, et un second à mes pieds, collé au bureau. Cela lui permet de toujours être proche d’un humain.

Le parc est déployé le soir venu, et c’est là qu’elle y passera la nuit.

Interaction avec les enfants

Autant la première journée, mon fils de 8 ans était perché sur le canapé, sur ses garde face à la terrible bête de 4.5kg qui cherchait en vain à lui faire la fête, autant depuis ils sont copains comme cochons (hé hé) ! Les deux phénomènes se cherchent constamment, se courent après, et chahutent dès que cela est possible.

Interaction avec Léon le chat

Aucune interaction directe n’a eu lieu depuis ces 10 jours. La maison est séparée en 2 : Les chambres et la sdb pour Léon, Le salon pour Pixie. Ensuite on gère les allés/retours en fonction de chacun. Lorsque Léon vient manger ou veut sortir, nous gardons Pixie à distance. Elle le regarde avec envie, pour jouer. Léon est sur la défensive, à longer les murs, et constamment sur le qui-vive. Il s’installe en hauteur, et la regarde de son air hautain. Bref, ils s’apprivoisent gentiment. Nous allons investir dans une barrière pour enfant, afin que Léon puisse aller et venir à sa guise sans que nous ayons à lui ouvrir la porte dès qu’il réclame. Idem pour la buanderie, où est la litière, afin que le chien ne puisse y accéder.

Une journée type avec un chiot Bouledogue Français

Notre réveil sonne un peu plus tôt qu’a notre habitude. Après un passage à la salle de bain, nous nous dirigeons vers le salon, où une boule de poil trépigne d’impatience de nous retrouver. Comme elle a passé une bonne nuit, elle est pleine d’énergie ! Contrairement à nous, qui sommes tout juste en train d’émerger.

Nous constatons les dégâts : 3 pipis et 2 cacas dans le parc. Seulement 2 pipis ont été effectués sur le tapis d’apprentissage, c’est plutôt une bonne nouvelle 😉

Par contre, ne traînons pas pour la sortir du parc, malheureux ! Avec l’excitation de nous retrouver, la crapule pourrait bien marcher dans ses excréments ! Chaque seconde qui passe sans réaction de notre part nous rapproche d’un accident ! Donc, on se dépêche de sortir la bête de son enclos ! Car oui, si elle marche dedans, et que nous ne l’avons pas vu, nous aurons la chance de pouvoir la suivre à la trace ensuite, dans tout le salon… Et rappelez-vous qu’elle déborde d’énergie, et qu’elle saute et court partout !

Ensuite, ni une ni deux, nous sortons dans le jardin pour qu’elle fasse ses besoins. Ça prend 5 minutes. Là, nous finissons de nous réveiller, sous la pluie, évidement…

Ensuite la journée est assez routinière : Manger, boire, jouer, dormir, pipi. Et on recommence.

Le soir venu, on déploie le parc où Pixie passera la nuit. Elle ne pleure plus lorsque nous allons nous coucher.

11 Comments

  1. Virginie ade sur 5 mars 2020 à 20 h 33 min

    Mes deux boulis ne sont pas gloutons, c est bcp plus simple a gérer et du coup ils ont a volonté
    Super pratique et ils ont appris à s auto gérer c est top

    • Cyril sur 6 mars 2020 à 8 h 23 min

      Coucou Virginie,
      Oui je confirme, c’est bien plus pratique !

  2. Alexandra sur 6 mars 2020 à 9 h 30 min

    Bonjour,
    Je me retrouve totalement dans vos propos ! Voilà bientôt 2 mois que nous avons accueilli notre petite Pepa, petit bouledogue français qui va bientôt fêter ses 4 mois.
    Un vrai bonheur, un grain de folie et une boule de tendresse !
    La propreté n’est pas encore acquise, mais c’est en bonne voie, elle ne détruit rien pour le moment, ça lui est passé, maintenant elle préfère ronger son os pour se faire les dents.
    Elle a encore du mal à rester seule, nous lui apprenons petit à petit. Je viens recemment d’acheter un tapis de reniflage (on lui cache des petites croquettes dedans), c ‘est tout bonnement génial, ça l’occupe un bon moment, elle revient même dessus au cours de notre absence.
    Pour la nourriture, suite au reportage de france 5 sur les croquettes (que nous avons pu voir sur youtube) elle est actuellement en transition entre croquettes et nourriture fraiche. (Elle est encore trop petite pour que nous puissions lui faire nous même la ration idéale pour qu’elle ne manque de rien, donc nous faisons appel à une start up (Pe…te) pour nous livrer ses repas correctement équilibrés.)
    Cependant le tapis de reniflage est ellement génial que je garderai toujours un petite portion de son repas sous forme de croquettes pour qu’elle puisse s’amuser. Après en avoir étudier pas mal, j’ai opté pour des edgard C. parce qu’elles me semblent de très bonne qualité et avec de la viande fraiche.
    Même constat que vous, on a l’impression d’avoir de nouveau un bébé à la maison, c’est impressionnant comme le comportement d’un chiot est proche de celui d’un tout-petit !
    Merci en tout cas pour votre partage, c’est très sympa de vous lire 🙂

    • Cyril sur 6 mars 2020 à 9 h 54 min

      Bonjour Alexandra,
      Un énorme merci pour votre témoignage !
      Nous allons lui donner un tapis de reniflage pour voir comment Pixie se débrouille 😉
      Bonne journée et à bientôt !
      Cyril

  3. Alexandra sur 6 mars 2020 à 9 h 38 min

    Petite question: pouvez vous nous faire un petit retour sur ces fameux coussins apaisants. Ils ressemblent à du tissu pour peluche et j’avais un peu peur que le chiot ne s’amuse 3a tirer sur la matière pour en faire des confettis et que cela reste coincé dans la gorge…

    • Cyril sur 6 mars 2020 à 10 h 00 min

      Pixie a 2 coussins de ce type :
      Le premier est le suivant : https://www.lovelybouledogue.com/collections/le-dodo/products/panier-pouf-pour-chien-et-chat
      Elle ne le cherche pas à en faire des confettis, mais à tendance à le retourner systématiquement et grignote le fond du manier. Je pense qu’il ne fera pas long feu.

      Pour le second coussin, c’est celui-là : https://www.lovelybouledogue.com/collections/le-dodo/products/coussin-apaisant-arc-en-ciel
      Lui, il est bien plus rembourré et est bien plus lourd. Du coup, impossible pour Pixie de le retourner. Les poils sont très résistants, même s’il arrive que certains cèdent de temps en temps. Dans ce cas, oui, Pixie se retrouve avec 2/3 poils dans la gueule, mais sont aussitôt recrachés.

      • alexandra sur 6 mars 2020 à 10 h 04 min

        Merci beaucoup pour votre retour.
        Pour le tapis de reniflage prenez en un de préférence en tissu car certains ont le dessous avec des morceaux de plastique qui peuvent être dangereux si le chiot le machouille.
        👋

  4. Déborah sur 9 mars 2020 à 16 h 24 min

    Bonjour, elle est trop mignonne votre Pixie.
    Pour les croquettes, je vous conseille https://www.essentialfoods.lu/fr/activite-normale/12-superior-living-125-kg.html
    Un peu cher mais de la qualité
    Une grosse caresse à cette adorable bouboutte

  5. Marie-Laure sur 30 mars 2020 à 12 h 38 min

    Bonjour,
    C’est super de pouvoir lire les aventures de Pixie 🙂
    Prune est une petite bouledogue français de 10 mois déjà.
    Depuis petite elle a beaucoup besoin de mâchouiller, les cornes sont parfaites pour ça et difficile à détruire contrairement à ses autres jouets en peluches qui ne tiennent pas longtemps 😅 je vous les conseille. Ça l’a aidée à arrêter de grignoter le meuble d’entrer et la 1ère marche de l’escalier en bois…
    Pour la propreté, un peu de patience ça va venir et parfois il a y des petits oublis.
    Ces petites boules de poils nous apportent beaucoup d’amour et de bonheur.
    Bonne journée à vous,

Laissez un commentaire





sur la santé de

           votre chien